CHIFFRE DE LA SEMAINE +6,9%

La semaine en bref - Département Etudes et Stratégies - CPR AM

26/01/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT dans Marché Allocations d'actifs

CHIFFRE DE LA SEMAINE +6,9%

CHIFFRE DE LA SEMAINE +6,9%

C’est la croissance du PIB chinois en 2015 après +7,3% en 2014, la plus faible croissance depuis 25 ans, l’année des manifestations de Tian’anmen. Comme anticipé, le PIB est passé à +6,8% au T4 (annualisé), contre 6,9% au T3. Mais la transformation apparaît déjà puisque, pour l’ensemble de l’année 2015, le secteur des services, fort d'une croissance de 8,3% en valeur a constitué plus de la moitié du PIB chinois (50,5%). C’est la première fois que la contribution des services représente plus de la moitié de l’activité.

 

A RETENIR

Aux Etats-Unis, l’inflation et les chiffres de l’immobilier au mois de décembre

En zone euro, la réunion de la BCE, la confiance des ménages et les PMI en janvier 

Au Japon, la balance commerciale de décembre 

En Chine, le PIB au T4, les ventes au détail et la production industrielle en décembre

 

A SURVEILLER

Aux Etats-Unis, la réunion du FOMC et le PIB au T4

En zone euro, la réunion de la BCE de jeudi et l’inflation finale de la zone de décembre 

En Chine, les indices PMI de janvier

Au Japon, les dépenses de consommation et le CPI en décembre

 

Aux États-Unis, Les mises en chantier et les permis de construire ont reculé de 2,5% et 3,99% respectivement en décembre. Certes, ce résultat survient après une hausse particulièrement forte en novembre, mais cela confirme néanmoins le caractère toujours un peu mitigé du secteur du logement. Les ventes de logements existants ont, quant à elles, rebondi de 14,7 % en décembre après le recul de 10,5 % de novembre, avec un prix moyen en hausse de 1,2 % en un mois et 4,7 % en un an. Enfin, la chute du prix de l’énergie (-2,4%) tire vers le bas l’indice des prix à la consommation, qui recule de 0,1%. La baisse étant cependant moins forte qu’en décembre 2014, le glissement annuel rebondit de +0,5% à +0,7%. L’inflation hors alimentation et énergie est en revanche de +0,1 % en un mois et de +2,1 % en un an (après +0,2 % et +2,0 %). On continue donc d’être dans la situation, assez inconfortable pour la banque centrale, où l’inflation totale est atone mais l’inflation sous-jacente semble confirmer qu’il n’y a aucune pression déflationniste interne.

 

En zone euro, l’indice de confiance des ménages s’est détérioré en janvier, à -6,3 après -5,7, à cause de la volatilité des marchés financiers et du ralentissement de la croissance mondiale. L’indicateur préjuge désormais d’une croissance de la consommation des ménages de l’ordre de +1,5% au T4 après +1,7% au T3. Selon les indices PMI, la croissance de l'activité privée a ralenti en janvier, le composite reculant à 53,5 après 54,3 en décembre, son plus bas niveau depuis 11 mois. Ce recul n’est pas étonnant au vu du chahut boursier ces dernières semaines sur fond de chute du baril et de crainte du ralentissement chinois. Toutefois, d’après ces chiffres, le taux de croissance trimestriel du PIB demeure entre +0,3% et +0,4%. Enfin, comme nous l’anticipions, M. Draghi a ouvert la porte à une nouvelle action dès la prochaine réunion du 10 mars prochain. En effet, au vu des risques baissiers qui se sont encore accrus pour l'économie de la zone euro, un réexamen sera nécessaire en tenant compte les nouvelles projections des équipes macroéconomiques de l’institution. Il a ainsi affirmé que la crédibilité de la BCE serait atteinte si elle n’était pas prête à revoir et éventuellement à reconsidérer l'orientation de sa politique monétaire lorsque l’information sera complète.

 

En Chine, le PIB progresse de 6,9% en 2015 après +7,3% en 2014, la plus faible croissance depuis 25 ans, l’année des manifestations de Tian’anmen. Comme anticipé, le PIB est passé à +6,8% au T4 (annualisé), contre 6,9% au T3. Mais la transformation apparaît déjà puisque, pour l’ensemble de l’année 2015, le secteur des services, fort d'une croissance de 8,3% en valeur, a constitué plus de la moitié du PIB chinois (50,5%). C’est la première fois que la contribution des services représente plus de la moitié de l’activité. Sur l’ensemble de l’année, l’activité industrielle a confirmé son ralentissement avec une hausse de 6,1%, contre +8,3% en 2014 et +10% en 2013. Les ventes au détail, quant à elles, demeurent robustes et semblent prouver le changement de modèle chinois, orienté vers la consommation intérieure. En décembre, elles sont en hausse de 2,5% et la progression atteint +11,2% sur un an.

 

LA SEMAINE EN BREF EN INTEGRALITE

 

Les commentaires et analyses reflètent l’opinion de CPR AM sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle et n’engagent pas la responsabilité de CPR AM. Elles sont basées sur des sources que nous considérons fiables, mais nous ne garantissons pas qu’elles soient exactes, complètes, valides ou à propos, et elles ne doivent pas être considérées comme telles à quelque fin que ce soit. Les informations contenues dans ce document n’ont aucune valeur contractuelle. Cette publication ne peut être reproduite, en totalité ou en partie, ou communiquée à des tiers sans l’autorisation préalable de CPR AM. Sous réserve du respect de ses obligations, CPR AM ne pourra être tenu responsable des conséquences financières ou de quelque nature que ce soit résultant de l’investissement.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
CPR CROISSANCE DYNAMIQUE CPR ASSET MANAGEMENT Cyrille GENESLAY Mixtes Mondial Dynamique 204.26 M€ 3.68 % 2.75 %
CPR CROISSANCE REACTIVE CPR ASSET MANAGEMENT Malik HADDOUK Mixtes Mondial Equilibre 910.02 M€ 2.88 % 1.54 %
CPR CROISSANCE DEFENSIVE CPR ASSET MANAGEMENT Jérôme SIGNOLLET Mixtes Mondial Défensif 788.55 M€ 2.31 % 1.73 %
CPR SILVER AGE CPR ASSET MANAGEMENT Vafa AHMADI Actions Europe 1 051.85 M€ -10.09 % -9.37 %

Articles similaires

CHIFFRE DE LA SEMAINE -0,4%

CHIFFRE DE LA SEMAINE -0,4% C’est le recul du PIB japonais au 4e trimestre, après +0,3% au précédent. La consommation des ménages est en baisse...

17/02/2016 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes

2016, IL FAUDRA ENCORE GAGNER EN RÉACTIVI...

A l’image de 2015, 2016 devrait être une année compliquée sur les marchés financiers. Les banques centrales vont continuer de distribuer les...

28/12/2015 - Publié par CPR ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Analystes et économistes