« Changement de paradigme »

Par Eric Lefevre-Pontalis, Directeur – Responsable de la Gestion pour la banque privée, Degroof Petercam France.

01/12/2015 - Publié par DEGROOF GESTION dans Marché Allocations d'actifs

« Changement de paradigme »

Le contexte géopolitique et économique dans lequel nous évoluons depuis un an, nous conduit à changer les repères que nous devrons utiliser pour appréhender les marchés financiers. La baisse des prix du pétrole malgré le conflit au Moyen-Orient démontre que cette zone n’est plus un enjeu pour les Etats-Unis devenus autonomes et exportateurs d’or noir. Depuis le retrait des troupes américaines d’Irak et d’Afghanistan et l’arrivée de Daech dans la région, rien n’est venu contrarier le contre –choc pétrolier que nous vivons depuis six mois et notamment pas la récente crispation entre la Turquie et la Russie. De même les attaques terroristes à Paris n’ont pas fait chuter les marchés comme cela avait été le cas lors du 11 septembre 2001. Les politiques ultra accommodantes des banques centrales n’ont pas permis la reprise attendue de l’inflation comme nous l’enseigne la théorie économique. Les liquidités ont plutôt alimenté l’appétit des investisseurs pour les actifs financiers au lieu de se placer dans l’économie réelle. L’eldorado des pays émergents, en place depuis dix ans est en train de s’éloigner avec le retour des pays développés dans l’équilibre économique mondial.

 

L’année 2015 est donc riche d’enseignement. Incontestablement les investisseurs sont restés guidés par les politiques des banques centrales en Europe, aux Etats-Unis comme au Japon et par les mouvements de change qui en ont résulté. La lutte contre la déflation est devenue le principal combat des économies. Au point que la BCE et la banque centrale du Japon envisagent d’augmenter leurs programmes respectifs de Quantitative Easing. Cette probable intervention vient renforcer les divergences de politiques monétaires entre la BCE et la FED. En effet le durcissement monétaire de cette dernière est anticipé, pour la fin d’année, par 75% des opérateurs. La situation de plein emploi, la réduction des excès de capacités industrielles et la hausse des salaires sont autant d’arguments qui plaident pour une première hausse des taux (depuis 2006) de 25 points de base.

 

Cela aura pour conséquence de faire baisser la demande intérieure et ralentira la croissance américaine vers son potentiel de 2%. Le dollar va s’apprécier vis-à-vis des autres devises et les conditions financières mondiales (hausse des taux longs) vont se durcir et en particulier dans les pays émergents. Cependant l’impact sur les marchés devrait être plus modéré que sur l’économie réelle. D’abord parce que cette hausse sera faible et très graduelle et qu’il s’agit d’une normalisation de la politique monétaire qui restera encore très accommodante. La prime de risque des actions est suffisamment élevée pour supporter une hausse tendancielle des taux.

 

Pour les marchés d’actions, et sans risque hexogène majeur, on peut considérer que l’amélioration graduelle des perspectives des entreprises européennes va soutenir les cours de bourse alors que les stratégies obligataires vont devenir plus difficiles à mettre en place dans un contexte de hausse des taux longs.

 

A propos de Degroof Petercam :

Forte de son histoire remontant à 1871, Banque Degroof Petercam est une institution financière indépendante de référence, proposant ses services à des investisseurs privés et institutionnels ainsi qu’à des organisations. Basés à Bruxelles, nous employons 1.400 professionnels expérimentés en Belgique, au Luxembourg, en France, en Espagne, en Suisse, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie, et à Hong Kong. Nos clients bénéficient des meilleurs services possibles grâce à la combinaison unique de services alliant banque privée, gestion institutionnelle, investment banking (corporate finance et intermédiation financière) et asset services. Nous gérons plus de 50 milliards d’euros d’actifs au profit d’investisseurs particuliers et de familles, de sociétés, de fonds de pension publics et d’entreprises, des compagnies d’assurances et des organisations gouvernementales et sans but lucratif. Présente en France depuis 2001, la Banque offre à ses clients privés et institutionnels, ainsi qu’aux entreprises, une large gamme de services dans les métiers de la gestion de fortune, de la banque d’affaires et de la gestion d’actifs. Basée à Paris et présente à Lyon, Lille et Toulouse, Degroof Petercam France emploie près de 115 professionnels.

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

2016 DANS LA LIGNÉE DE 2015 ?

2015 fut une année compliquée sur les marchés financiers et l’allocation d’actif en général avec une volatilité en hausse sur les principales...

14/01/2016 - Publié par DEGROOF GESTION

Allocations d'actifs / Avis d'experts

SISYPHE AU SOMMET !

LA CITATION DE LA SEMAINE « Rien n’est plus désastreux qu’un investissement rationnel dans un monde qui ne l’est pas » - John Maynard Keynes...

30/05/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Allocations d'actifs / Avis d'experts