Brexit : “The clock is ticking”*

Par Camille Barbier, Directeur des gestions - 20 juin 2016

20/06/2016 - Publié par ECOFI INVESTISSEMENTS dans Marché Allocations d'actifs

Brexit : “The clock is ticking”*

Nous l’écrivions il y a quinze jours, le mois de juin s’annonçait sportif. Nous ne parlons pas ici de football, mais bien des évènements économiques et politiques du mois de juin. Le référendum sur le Brexit est dans toutes les têtes depuis 10 jours, à tel point que la réunion de la Réserve fédérale de la semaine dernière a été perçue comme un non-évènement, Janet Yellen, sa présidente, bottant en touche volontairement dans l’attente de l’issue du vote britannique.

 

Les marchés ont donc les yeux rivés sur le scrutin de cette semaine, les cours évoluant au gré des sondages ou plus exactement au gré de la cote publiée par le site de bookmakers William Hill. A l’heure où nous rédigeons ces lignes, la cote en faveur du « Remain » est à 71% (contre une cote de 66% à la clôture vendredi) et les marchés actions ouvrent en hausse de 3% ! Une étude intéressante publiée par Deutsche Bank la semaine dernière met en perspective le vote britannique avec les référendums passés concernant l’indépendance du Québec et de l’Ecosse. Cette étude montre que, dans les deux cas, le vote final en faveur du statu quo a été de 5 points supérieur à celui annoncé dans les derniers sondages. Sachant que les intentions de votes sont actuellement à égalité entre les deux camps, l’espoir reste de mise pour les partisans du « Remain ».

 

La semaine dernière l’inquiétude face à la progression de la probabilité d’un Brexit a fait plonger les marchés. L’EuroStoxx 50 a perdu 2,13% alors que le marché du High yield euro perdait 0,92%. La dette Investment grade a continué d’être soutenue par les rachats de la Banque centrale européenne (BCE) et la poursuite de la baisse des taux sans risque. La référence 10 ans de la dette allemande est passée pour la première fois de son histoire en rendement négatif avec un point bas à -0,03%. Ce phénomène n’est pas isolé : pour exemple toutes les échéances de la dette suisse se traitent désormais en taux négatif sauf l’échéance 2058 offrant un rendement incroyable de 0,02% !

 

Cette focalisation extrême de l’ensemble des marchés sur un seul évènement est un phénomène connu que nous avons pu observer à de nombreuses reprises par le passé (par exemple l’année dernière, à la même époque, avec les négociations budgétaires grecques). Elle illustre l’inquiétude des marchés face à un évènement dont les conséquences sont imprévisibles. La mort de Jo Cox est venue donner un goût très âpre à ce référendum, illustrant l’extrême tension des anglais sur ce sujet. Jusqu’à vendredi matin, nous continuerons à vivre avec cette incertitude en espérant un « happy end » qui pourrait, nous le croyons, ouvrir une fenêtre positive pour les marchés actions en ce début d’été.

 

*L’horloge tourne

 

Rendez-vous lundi prochain…

 

Source : Ecofi Investissements, au 17 juin 2016

Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Document non contractuel. Le présent document contient des éléments d’information, des opinions et des données chiffrées qu’Ecofi Investissements considère comme exacts ou fondés au jour de leur établissement en fonction du contexte économique, financier ou boursier du moment. Il est produit à titre d’information uniquement et ne constitue pas une recommandation d’investissement personnalisée.

 

Articles similaires

HERMITAGE GESTION PRIVÉE : QUELLES PERSPE...

Quelles perspectives pour les marchés financiers dans un environnement de taux négatifs et deux mois après le Brexit ? Tout d’abord, nous...

31/08/2016 - Publié par HERMITAGE GESTION PRIVÉE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

ENTHECA FINANCE : UN DÉBUT DE MOIS POSITI...

Le mois de septembre débute positivement sur les marchés. Pourtant, les statistiques en zone euro sont ressorties en demi-teinte, avec des données...

06/09/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Allocations d'actifs / Commentaires de marché