Barack et Mitt sont sur un bateau, qui tombera dans l’eau ?

25/10/2012 - Publié par FUCHS & ASSOCIÉS FINANCE dans Marché Actions

Barack et Mitt sont sur un bateau, qui tombera dans l’eau ?

Un comité d’investissement assez mitigé. Quelques extraits.

 

On ne peut pas dire qu’il règne une grande excitation sur les marchés qui semblent en attente du résultat des élections présidentielles US et des changements à la tête de la République de Chine. Après la publication des résultats trimestriels de 127 entreprises parmi les 500 du S&P, la conviction d’un nouveau ralentissement de l’économie mondiale apparaît de plus en plus. On s’attendait à une baisse des profits, certes, mais les prévisions sur l’activité et la consommation des mois à venir ne vont pas dans le sens espéré.

Allemagne : l'allure des signaux sectoriels est très préoccupante. La dégradation est très rapide et brutale. Source : Philippe Waechter, Natixis. 

 

 

Les performances du Nasdaq laissent songeurs. Les seuls secteurs qui s’en sortent sont (comme déjà signalé) les banques, les assurances, les biens de consommation non cycliques. Malgré que le niveau de pessimisme soit au plus bas, serait-ce la fin de la décorrélation entre la macroéconomie et les marchés ? Même l’analyse technique semble donner maintenant raison aux pessimistes.

 

Le Sommet Européen s’est achevé il y a quelques jours sur une note en demi-teinte. Un compromis a minima a été trouvé en ce qui concerne l’Union Bancaire, le cadre législatif devant être trouvé d’ici à la fin de l’année alors que la capacité de recapitalisation des banques en difficulté ne se fera que progressivement en 2013. Angela Merkel a insisté sur le fait qu’il n’y aurait aucune recapitalisation directe rétroactive. La pression est donc toujours présente sur l’Espagne qui se devra de recapitaliser seule ses banques, en attendant de pouvoir bénéficier du soutien européen et de l’entrée en vigueur effective du superviseur européen, aggravant ses finances publiques.  La perspective d’une demande d’aide de l’Espagne semble d’autant plus imminente, la situation de ses finances publiques s’aggrave.

 

Une autre idée a continué de faire son chemin, celle de constituer une « capacité budgétaire » propre à la zone euro qui ne sera pas prélevée sur le budget de la zone euro. Son montant et l’usage qui en serait faits restent flous. L’intégration avance mais non sans mal : les Allemands restent concentrés sur la rigueur budgétaire tandis que les Français privilégient la croissance. Et la « mésentente » risque d’être plus marquée encore lors du prochain sommet, alors que les Anglais souhaitent un gel total du budget européen.

 

Cela étant, nous avons le sentiment :

-    Que l’Espagne ne demandera pas officiellement d’aide avant fin 2013, nous laissant languir comme nous le faisons depuis 6 mois

-    Que rien d’important ne se passera en 2013 en zone euro, tant qu’Angela Merkel n’aura pas été réélue (voir par exemple le compromis sur la régulation bancaire).

 

Pour les amateurs, une idée serait de jouer la baisse des taux espagnols et italiens à 3 ans (via ETF notamment).

 

USA. Alors que les deux candidats ont abordé avant-hier soir les thèmes de politique étrangère lors de leur troisième débat télévisé, sujet qui passionne peu les Américains, les sondages nationaux donnent Barrack Obama et Mitt Romney à égalité. Ceux concernant les grands électeurs (le véritable enjeu présidentiel…) donnent Obama gagnant grâce à une avance dans quelques « Swing States ».

 

Il faut savoir que l’enjeu final de ces élections est d’importance : le « Fiscal Cliff » et le plafond de la dette US. Il est fort probable que l’échéance cruciale du 31 décembre 2012 soit reportée à « Inauguration Day » (21 janvier 2013). On notera un fort recul des anticipations d’investissement des entreprises malgré la hausse globale des indicateurs industriels. 

 

Bonne fin de journée,

 

Marc Gilson

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

REGARD SUR LES MARCHÉS : LETTRE MENSUELLE...

Après deux mois de respiration et une nouvelle phase d’anxiété début novembre, les marchés rebondissent et semblent à nouveau croire en un...

10/12/2012 - Publié par LA FRANCAISE ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes

CES ESPOIRS RESSEMBLENT PLUS À DES CHIMÈ...

LA CITATION DE LA SEMAINE « Il y a deux moments dans la vie d’un homme où il ne doit pas spéculer : quand il n’en a pas les moyens et quand il en...

18/04/2016 - Publié par ACTIS ASSET MANAGEMENT

Actions / Analystes et économistes