Banquiers centraux en action...

06/07/2012 - Publié par PETERCAM MANAGEMENT SERVICES dans Marché Allocations d'actifs

Banquiers centraux en action...

Des signaux de ralentissement de la croissance nous sont parvenus de presque partout dans le monde ces dernières semaines, les indicateurs conjoncturels avancés ayant plongé tant aux États-Unis qu'en Europe et en Asie. Si l'Europe connaît de graves difficultés économiques depuis un certain temps déjà, le reste du monde semblait lui encore ne pas trop mal s'en sortir au printemps. Les choses ont toutefois changé ces dernières semaines et comme au printemps 2011, les économies des États-Unis et d'Asie sont aujourd’hui à nouveau en phase de ralentissement. Cela s'est également manifesté par une baisse très nette de la plupart des prix des matières premières, une évolution qui accentue le recul de l'inflation, en marche depuis un petit temps déjà. Partout dans le monde, l'inflation diminue depuis quelques mois et cette tendance devrait se poursuivre, de quoi permettre aux banquiers centraux d’assouplir encore leur politique monétaire. A ce propos, et comme attendu, la BCE a abaissé cette semaine son taux directeur de 25 points de base pour l'amener au niveau historiquement faible de 0,75%, tandis que la Banque d'Angleterre a annoncé de nouveaux achats d'obligations pour 50 milliards de livres. Plus surprenant, la Banque centrale chinoise y est elle aussi allée d'une nouvelle baisse des taux, la deuxième en l’espace d’un mois. De nouvelles initiatives sont du reste encore attendues dans les prochains mois, surtout en Asie.

Malgré la baisse des taux, la BCE reste incroyablement prudente alors que la zone euro continue à s'enfoncer dans une récession que la crise de l'euro ne fera qu'aggraver. Les responsables politiques européens ont certes fait quelques pas (timides) dans la bonne direction fin juin, mais toute accentuation de la récession risque de les rendre inutiles. Pendant ce temps, le taux de chômage a atteint des niveaux historiques et aucune amélioration n'est en vue. La BCE devrait donc tout faire pour contenir la récession, comme amener les taux directeurs à 0% et procéder à de nouvelles injections de liquidités. Pareilles mesures ne résoudront bien sûr pas à elles seules la crise de l'euro (de nouvelles avancées politiques seront pour cela nécessaires), mais elles pourront au moins freiner la récession. Attendre que l’accentuation de la pression liée à une détérioration rapide de la situation économique amène enfin tout le monde en Europe à regarder dans la même direction est trop dangereux. Il existe en effet un risque réel que le malaise économique ne conduise à une dynamique politique ‘fort peu souhaitable’. Or, la BCE reste prudente.

Des incitants monétaires supplémentaires permettront de soutenir l'économie, mais ne suffiront probablement pas à résoudre la crise actuelle (surtout en Europe). Néanmoins, il serait préférable que les banquiers centraux se montrent trop agressifs plutôt que trop prudents dans le climat actuel. La peur de l'inflation est aujourd'hui infondée. À terme, une politique monétaire exagérément stimulante pourrait effectivement déboucher sur une hausse de l'inflation. Mais ce risque ne sera réel que lorsque l'économie aura retrouvé une certaine normalité. D'ici là, le moteur des crédits continuera à tourner en sous-régime et les tendances inflationnistes resteront dans les limites. Avec l'aggravation de la récession, l'Europe doit aujourd'hui s'inquiéter bien plus de la déflation que de l'inflation. Les futurs risques d'inflation ne sont rien au regard de la réalité actuelle de la récession. La BCE a donc encore bien du pain sur la planche et ce n'est certainement pas le moment de penser aux vacances 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

L'EMBELLIE EST TOUJOURS LÀ …..

Ne jamais totalement désespérer ! Après un début de mois très difficile pour l’ensemble des classes d’actifs à risques, actions, matières...

02/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

EN AVRIL, NE TE DÉCOUVRE PAS D’UN FIL…

L’embellie sur les actifs financiers européens que nous avons pu connaître au cours du 1er trimestre aura fait long feu : le mois d’avril a...

11/05/2012 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché