Altimeo optimum vise la performance absolue

Bernard Delattre répond aux questions d'OPCVM360.com

06/07/2012 - Publié par ALTIMEO ASSET MANAGEMENT dans Marché Allocations d'actifs

Altimeo optimum vise la performance absolue

Altimeo AM est une société de gestion de portefeuille qui a été créée et a reçu l’agrément de l’AMF début 2011. Afin de répondre aux attentes de ses clients investisseurs et pour faire face au contexte chahuté, elle vient de lancer un nouveau fonds, Altimeo Optimum  axé sur la performance absolue et décorrélé des marchés financiers.

Bernard Delattre, vous venez de vous lancer, au travers ce fonds, une gestion décorrélée des marchés financiers en visant une performance dite absolue.

OPCVM360 : Comment comptez-vous produire de la performance absolue ?

Bernard Delattre, Président d’Altimeo Asset Management

Le fonds Altimeo Optimum investit sur divers instruments financiers d’une société cotée soumise à une opération financière. Accessoirement, il cherche également à profiter de l’inefficience des marchés financiers. Cette stratégie est ainsi décorélée de l’évolution des marchés actions, de taux, de devises, etc…

OPCVM360 : Vous annoncez en effet dans le prospectus d’Altimeo Optimum que votre stratégie est de vous positionner sur des fusions-acquisitions annoncées de sociétés cotées.

BD : Oui c’est exact, et c’est là tout l’intérêt de notre stratégie que l’on peut caractériser par trois points essentiels : liquidité, faible volatilité et opportunités. Accessoirement, nous cherchons également à profiter de l’inefficience des marchés financiers. 

OPCVM360 : Vous allez donc prendre des paris ?

BD : Pas exactement. Nous analysons chaque opération financière annoncée et décidons si le couple rendement/risque de l’opération est satisfaisant pour initier une position. La décision d’investissement repose sur des critères objectifs liés aux opérations de fusions-acquisitions. Nous ne faisons pas de pari directionnel sur l’évolution des marchés financiers. En outre, nous profitons de l’inefficience des marchés financiers en arbitrant un actif contre un autre, sans le moindre « pari » directionnel. Cette stratégie va au-delà de nos espérances et prévisions depuis le lancement il y a trois semaines.

OPCVM360 : quels objectifs vous êtes-vous fixés ?

BD : L’objectif premier, décrit dans le prospectus, est de faire mieux que l’EONIA capitalisé, mais nous visons un objectif de performance compris entre 5 et 8% par an, net de frais. Ce fonds ne s’adresse pas aux investisseurs en quête de sensations fortes, cette stratégie a été conçue pour que nos clients retrouvent une sérénité perdue et le sommeil !

Concernant la volatilité du fonds, l’objectif est de ne pas dépasser 5% de volatilité annuelle. A titre d'exemple, la volatilité annuelle du CAC 40 en 2011 a atteint les 25%.

Enfin, la stratégie de notre fonds, au sein même de cet univers, sera axée sur le contrôle des risques et la préservation du capital, ce qui offre une fenêtre d’opportunités à nos partenaires conseillers financiers de ramener tranquillement leurs clients vers une gestion peu agitée.

OPCVM360 : Sans révéler des secrets, comment faites-vous pour assurer un contrôle de risque côté société de gestion et préservation du capital côté investisseur ?

BD : Avant d’investir, Altimeo optimum s’assure que, grâce à un modèle propre développé en interne, par un spécialiste des fusions acquisitions (ex Lazard), de la probabilité maximale que l’OPA aboutisse à son terme.

Le fonds est investi sur des OPA annoncées et profite des écarts de cours entre le prix d’OPA et le cours avant le règlement final de l’opération. En récupérant régulièrement le bénéfice de ces écarts de cours, le fonds peut ainsi dégager une performance régulière peu risquée, avec une faible volatilité, quelles que soient les conditions de marchés.

OPCVM360 : Et si l’OPA ne va pas à son terme, quelle est la conséquence pour la performance ?

BD : Il convient de souligner qu’environ 90% des OPA vont à leur terme dans les conditions annoncées initialement. Il faut bien comprendre qu’une OPA ne se décide pas à la légère et que la société qui la déclenche engage d’importantes ressources. Cependant, il arrive qu’une OPA échoue. Ce fut le cas, récemment, il y a une semaine, lorsque Fresenius, l’entreprise allemande spécialisée dans les soins de santé, n’a pas réussi à racheter son concurrent Rhoen Klinikum. Cette OPA, considérée comme ayant une chance raisonnable d’aboutir par la place financière, a échoué à cause de son concurrent Asklepios qui l’a bloquée par un tour de passe-passe capitalistique le dernier jour de l’offre. A cet effet, nous veillons à ce que le poids de chaque position, dans le fonds, reste raisonnable, ce qui limite le risque de perte de capital. A l’inverse de la grande majorité de nos confrères, nous investissons exclusivement sur les opérations annoncées. Nous ne souhaitons pas investir dans des sociétés susceptibles d’être la cible d’OPA ou de transactions similaires car cela peut, certes être très rentable, mais peut surtout coûter très cher dans les périodes tourmentées.

OPCVM360 : En cas de contre OPA ou de relèvement d’offre ?

BD : C’est la cerise sur le gâteau car un relèvement d’offre se révélera très lucratif et donc notre fonds Altimeo Optimum en profitera.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
ALTIMEO OPTIMUM ALTIMEO ASSET MANAGEMENT Bernard DELATTRE Alternatif 'Merger Arbitrage' 50.72 M€ -18.16 % -14.67 %

Articles similaires

POUR JOUER LA PRUDENCE

La faiblesse persistante des taux d’intérêt incite les investisseurs à chercher des alternatives au compte à terme et au compte épargne classique....

22/03/2016 - Publié par BLI - BANQUE DE LUXEMBOURG INVESTMENTS S.A.

Allocations d'actifs / Interviews

L'HEURE DU BILAN 2015 ET DES PERSPECTIVES ...

L’année 2015 aura été moins faste pour les marchés financiers que les prévisions de début d’année ne l’escomptaient. Trois facteurs sont venus...

08/02/2016 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché