ALTIMEO OPTIMUM : Fusions-Acquisitions une thématique porteuse en 2016 !

Entretien avec Bernard Delattre Président Altimeo AM

12/01/2016 - Publié par OPCVM360 dans Marché Actions

ALTIMEO OPTIMUM  : Fusions-Acquisitions une thématique porteuse en 2016 !

La société Altimeo AM, société indépendante dont le capital est entièrement détenu par ses collaborateurs, est composée de professionnels reconnus, possédant en moyenne une expertise de plus de 15 ans sur les marchés financiers.
Altimeo AM propose une offre de gestion complète en gestion de portefeuille et gestion collective.


Avec 18 ans d'expérience en gestion d'OPCVM et fusion/acquisitions, votre stratégie consiste à acquérir les actions d’entreprises faisant l’objet d’opérations de rachat en zone européenne et américaine. Comment procédez-vous ?


Nous investissons après l’annonce d’une OPA (offre publique d’achat) ou OPE (offre publique d’échange). Chaque transaction annoncée a ses propres conditions avant la clôture de l’opération. Notre travail consiste à analyser les risques propres à chaque transaction (risque de financement, risque antitrust, …). En fonction de notre perception du risque et de notre estimation de la date de clôture de la transaction, nous investissons sur la base d’un rendement annualisé qui nous parait intéressant en fonction du risque perçu. Ainsi, une opération présentant des risques qui nous semblent extrêmement limités pourra faire son entrée dans le portefeuille Altimeo Optimum avec un rendement annualisé de l’ordre de 5-7%. A l’inverse, si les risques nous paraissent plus significatifs, nous exigerons des rendements annualisés de l’ordre de 15-20%. En outre, nous cherchons toujours à estimer la probabilité d’un relèvement d’offre éventuel et/ou d’une contre-offre à travers l’étude très détaillé de la transaction (détail des négociations, environnement concurrentiel, dynamique sectoriel, valorisation de la cible, etc…). Plus la probabilité selon nous d’un relèvement d’offre et/ou d’une contre-offre sera élevée, plus l’opération nous paraitra intéressante à inclure dans le portefeuille. Ce travail minutieux a en quelque sorte été la « marque de fabrique » d’Altimeo Optimum avec plus de 20% des opérations dans lesquelles nous avons investies qui ont bénéficié d’un relèvement d’offre et/ou d’une contre-offre.  


Pouvez-vous nous donner en exemple l’une de vos dernières acquisitions ?


Nous avons récemment investi dans Fairchild Semiconductor, société américaine présente dans le secteur des semiconducteurs. Le 18 novembre dernier, ON Semiconductor a annoncé l’acquisition de Fairchild Semiconductor à 20$ par action. Le 4 décembre 2015, la société Fairchild Semiconductor a publié sa recommandation sur la transaction en donnant le détail de toutes les négociations avec ON Semiconductor ainsi qu’avec d’autres acheteurs (filling SC 14D9). Il est ressorti de ce document qu’un autre acheteur était prêt à offrir un prix supérieur à 20$ par action. Nous avons ainsi pris position sur cette transaction car la probabilité d’une bataille boursière nous semblait élevée sur la base de ces éléments. Le 8 décembre 2015, China Resources et Hua Capital ont proposé 21.70$ par action sous certaines conditions. Fairchild Semiconductor est en train d’évaluer actuellement cette offre concurrente. Le cours de Fairchild Semiconductor, qui se situait sous 20$ préalablement à la publication du SC 14D9, oscille actuellement entre 20.7$ et 21.0$. Si Fairchild Semiconductor recommande l’offre à 21.70$, nous nous attendons à ce que ON Semiconductor relève son offre et que cela déclenche une bataille boursière.


Comment faites-vous pour maintenir une faible volatilité?


La stratégie de merger arbitrage est une stratégie à faible volatilité par définition car la clôture ou non des opérations n’est pour ainsi dire pas liée à l’évolution des marchés financiers. Cependant, la forte volatilité et les perturbations fortes qu’ont connues les marchés financiers depuis plusieurs mois ont créé une volatilité assez élevée dans les stratégies de merger arbitrage via la volatilité des spreads (le rendement brut) des opérations en cours. En outre,  le cœur d’investissement d’Altimeo Optimum étant majoritairement axé sur des valeurs de taille moyenne (500m$ - 3Mds$), les perturbations  des marchés affectent d’autant plus les spreads et créent de la volatilité. Cependant, comme le montre l’expérience, la stabilisation des marchés (sans même parler de rebond), aboutit systématiquement à un resserrement des spreads, et une hausse de la performance.
Mais, l’important dans notre stratégie, c’est de capter, in fine, la rentabilité exprimée par les spreads.


Quels sont les secteurs aujourd’hui les plus porteurs et Où se situe le coeur du portefeuille ?


Le portefeuille est en grande majorité investi en Amérique du Nord qui nous parait la zone géographique la plus intéressante pour jouer la thématique des fusions-acquisitions. Au niveau sectoriel, le secteur des semiconducteurs nous parait très porteur avec une vague de consolidation sans précédent. La Chine fait figure de prédateur étant donné que les autorités chinoises ont l’objectif d’être autosuffisant dans l’industrie des semiconducteurs à hauteur de 40% en 2020 et 70% en 2025.  


Pourquoi investir dans Altimeo Optimum?


Les niveaux de spreads sont actuellement élevés procurant donc des perspectives de performance importantes au cours des prochains mois. Cependant, il faut savoir accepter la volatilité des spreads qui est actuellement élevée.


Pour le premier trimestre 2016 envisagez-vous d’autres secteurs ou zones géographiques si oui lesquels et pourquoi ? Lesquelles souhaitez-vous éviter et pourquoi ?


Au niveau géographique, nous pensons que l’Europe devrait tirer son épingle du jeu dans les opérations de fusions-acquisitions.
En ce qui concerne les secteurs, le secteur pharmaceutique, après une très belle année 2015, devrait continuer à se consolider tout comme celui des semi-conducteurs. En revanche, nous somme prudents sur le secteur des matières première dans lequel les opérations de consolidation devraient se multiplier en raison de la très forte faiblesse des matières premières dans leur ensemble.
www.altimeo-am.com

Propos recueillis par Chris Rhand -OPCVM360

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
ALTIMEO OPTIMUM ALTIMEO ASSET MANAGEMENT Bernard DELATTRE Alternatif 'Merger Arbitrage' 50.72 M€ -18.16 % -14.67 %

Articles similaires

ENTRETIEN AVEC LE GÉRANT IAN MAC LEOD

Entretien avec Ian Mac Leod, gérant du fonds Octalfa 360 Health & Green TechnologiesBonjour Ian.  Pouvez-vous nous décrire en grandes lignes le...

18/07/2011 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Actions / Interviews

TURBULENCES AU JAPON - 3 QUESTIONS À JEAN...

En forte hausse depuis un an, les marchés japonais subissent une forte correction ces derniers temps. Qu’en pensez-vous ?   Le marché des...

09/07/2013 - Publié par RMA ASSET MANAGEMENT

Actions / Interviews