Allocation Obligataire Mensuelle - Août 2013

13/09/2013 - Publié par YCAP ASSET MANAGEMENT dans Marché Obligataire

Allocation Obligataire Mensuelle - Août 2013

En juin, le président de la Fed avait évoqué la réduction du programme de rachat d’actifs ; ce changement de cap avait provoqué une forte hausse des taux et des spreads pénalisant le marché du crédit européen. Bien que le mois d’août se caractérise également par une augmentation des taux, l’impact sur le marché obligataire n’a pas été de la même intensité comme en témoignent les performances des obligations d’entreprises : -0.34% en août contre -1.6% en juin.

 

La résistance du marché du crédit ne dépend plus uniquement des niveaux de taux mais résulte principalement de l’amélioration continue des données et indicateurs économiques qui soutiennent une logique de reprise. La performance des obligations d’entreprises les moins bien notées le confirme : le segment BBB enregistre la meilleure performance (-0,3%) du segment IG et le segment HY (BB à CCC) affiche une performance positive en août. Désormais, les investisseurs sont plus sensibles aux anticipations de taux directeurs durablement bas qu’à la réduction du QE. Par conséquent, les taux longs ne devraient pas augmenter de manière significative.

 

Les indices iTraxx se maintiennent sur le mois bien que la situation en Syrie ait provoqué un mouvement de panique au cours de la dernière semaine du mois. Contrairement aux scénarios de crises antérieures, l’écartement des spreads reste mesuré.

 

 

Quelle sera la suite?

 

Jusque-là l’attention des investisseurs s’est focalisée sur les discours de la Fed; la très attendue réunion du FOMC en septembre sera décisive. Le FOMC l’a annoncé, toute décision dépendra de la tenue des indicateurs macro et micro-économiques. Les spéculations concernant le ralentissement du programme de rachat d’actifs ont amplifié la volatilité sur les marchés.Les discours des membres du FOMC et du Comité de la Fed datant du 30 et 31 juillet font état de données économiques donnant lieu à différentes interprétations quant à la solidité de la reprise économique.  Les données et avis étant mitigés, les membres devraient opter pour une diminution graduelle du rythme d’achat d’actifs lors de la prochaine réunion de la Fed les 17 et 18 septembre (montant actuel : 85 milliards de dollars par mois). Le marché ayant déjà anticipé cette décision, son impact devrait être limité.

 

Néanmoins, l’agenda du mois de septembre présente une série d’évènements à risque. Aux Etats-Unis, hormis la réunion du FOMC, les discussions autour du budget et donc du plafond de la dette pourraient faire réagir les marchés.  En Europe, les élections fédérales allemandes (peu de surprise à attendre de cet évènement); le retour de la troïka à Athènes et un vote au sénat italien concernant  l’exclusion de Berlusconi sont autant d’évènements à venir. Enfin, bien qu’une attaque semble à présent moins imminente, l’intervention militaire des occidentaux en Syrie pourrait intensifier les tensions. Nous pensons qu’aucun des évènements cités n’engendrera de risque systémique. Cependant, certains sont susceptibles d’engendrer une volatilité à court terme.

 

Quelles seront les implications pour le marché du crédit?

 

Les chiffres publiés permettent d’attester d’une économie mondiale en phase d’accélération. Les récentes données économiques annoncent une sortie de récession en zone euro (la plus longue de son histoire), une stabilisation de la croissance économique de la Chine à un rythme soutenu et confirment la croissance modérée de l’économie américaine. Les économies des grandes régions du monde présentent des signes de stabilisation, les risques d'une dislocation de l’économie sont pour l’heure amoindris.

 

 

Toutefois, nous restons attentifs à l’évolution de la situation économique en zone euro. Pour rappel, les économies des pays périphériques présentent encore des faiblesses structurelles et de nombreuses mesures d'austérité sont à prévoir (conditions imposées par l'UE afin de percevoir les prochaines tranches d’aide). Cependant, de bons chiffres macro-économiques, bénéfiques aux obligations d’entreprises, pourraient amener les spreads de crédit à se resserrer davantage.

 

 

Cependant, si les indicateurs (baisse du chômage aux Etats-Unis et PMIs satisfaisants) venaient à confirmer le retour de la croissance, la Fed pourrait opter pour une diminution plus rapide du rythme de rachat d’actifs. Cette décision pourrait entrainer une hausse des taux souverains qui pénalisera le marché du crédit.

 

 

Depuis le début de l’année, le segment de l’IG affiche +0,66% contre +0,34% pour les taux souverains ; l’augmentation continue du Bund pourrait annuler ces performances positives. Sur la base d'une analyse fondamentale approfondie, nous pensons que les titres HY et les secteurs à bêta élevé restent les meilleures alternatives dans un environnement de hausse des taux.

 

 

Dans un tel environnement, la duration des portefeuilles est un outil essentiel. Nous recommandons aux investisseurs de maintenir une duration faible afin de limiter l’impact de la hausse des taux qui devrait être de faible intensité. Si les chiffres à venir confirment une reprise économique durable, les taux devraient augmenter mais la hausse pourrait être contenue du fait de l’incertitude qui plane autour des évènements politiques et économiques à venir (Syrie, en zone euro…).

 

 

Septembre 2013

 

 Cette documentation n’a pas pour objet d’être une offre ou une sollicitation d’achat ou de vente de quelque instrument financier que ce soit. Les références à des titres financiers spécifiques sont faites dans un but unique d’illustration et ne doivent pas être interprétées comme des recommandations d’achat ou de vente de ces titres. Sauf indication contraire, toutes les informations contenues dans ce document sont à jour au moment de leur publication et de nos informations. Toutes les opinions exprimées sont celles de YCAP Asset Management et ne constituent pas de conseil en investissement et sont sujettes au changement. Il n'y a aucune garantie que les objectifs ou les chiffres prévus soient atteints et les informations contenues dans ce document sont données à titre indicatif. Le présent document non contractuel vous est fourni personnellement, a simple titre d’information. Nous recommandons avant toute décision d’investissement de vous informer soigneusement. YCAP Asset Management est une SGP agréée par l’autorité des marchés financiers (AMF) sous le n° GP11000002. Siège social : 37 avenue Pierre Premier de Serbie 75008 Paris - RCS Paris B 524 396 348.

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
YCAP EQUILIBRIUM YCAP ASSET MANAGEMENT Grégory RACCAH Mixtes Mondial Equilibre 11.34 M€ 1.36 % 8.88 %
FINEX EUROPE STRATÈGE FINANCE Guillaume MICHELET Actions Europe 11.29 M€ 2.77 % 37.15 %

Articles similaires

ETATS, BANQUES CENTRALES ET MARCHÉS FINAN...

Si cette semaine de rentrée ne marquera pas les esprits par une activité débordante, les opérateurs, en particulier obligataires, profitant de...

05/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché

OCTO AM : ACCORDER, PAR DÉPIT, DU CRÉDIT...

Alors que les semaines s’écoulent sans information économique suffisamment significative pour éclipser les échéances politiques majeures tant en...

12/09/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Obligataire / Commentaires de marché