Ainsi parla Janet !

22/09/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS dans Marché Allocations d'actifs

Ainsi parla Janet !

Douche froide. Les marchés ont assez peu apprécié en fin de semaine la décision et surtout le discours de la FED. Pour l'instant, rien de grave ; nous avons une nouvelle fois effacé les gains engrangés en début de semaine et les supports techniques tiennent. Mais à force d'être testés, leur fragilité augmente et les investisseurs ne sont pas loin de la dépression nerveuse. Nous reviendrons sur le décryptage de cette intervention et sur la réaction des marchés qui a suivi. La journée de vendredi était celle des " 3 sorcières ", l'amplification de la baisse a peut-être été un peu exagérée . Sur la semaine dernière, les indices européens ont finalement terminé en légère baisse : -0,96% pour l'eurostoxx 50, -0,28% pour le CAC 40 et -2,05% pour le DAX, probablement victime d'une plus grande exposition aux exportations mondiales. Les marchés américains ont été quasi stables puisque le Dow Jones recule de 0,30% et le Nasdaq progresse de +0,1%. Le Nikkei a été aussi en baisse, -1,06%, comme la plupart des bourses asiatiques.

Le discours anxiogène de la FED a surpris les marchés

Nous anticipions une remontée des taux cette semaine pour une simple raison : il fallait que la FED retrouve une marge de manœuvre afin de pouvoir réintervenir si une récession se confirmait. Historiquement, la FED règle ses interventions de politique monétaire en analysant deux composantes : l'évolution de l'emploi et celle de l'inflation. La situation économique des Etats-Unis reste de notre point de vue assez convaincante, ceci a été encore confirmé cette semaine par la faiblesse des chiffres hebdomadaires d'allocation au chômage (264k vs 275k). Le seul point faible reste une inflation qui se situe bien en dessous de l'objectif affiché des 2%. La baisse des matières premières explique en grande partie cette pression baissière de l'inflation, alors que l'on constate désormais une progression des salaires dans certains secteurs (hausse de 3% pour les nouveaux contrats de travail dans l'industrie automobile !). Ainsi, dans son communiqué, la FED a été assez explicite et son discours a nettement évolué. Elle considère que les perspectives plus qu'incertaines des économies à l'international peuvent ralentir les progrès réalisés aux Etats-Unis. Elle attendra donc "une amélioration supplémentaire du marché du travail" et continue d'être "raisonnablement confiante" dans la remontée de l'inflation vers son objectif. Elle revoit aussi à la baisse ses perspectives de croissance pour 2016 et 2017 (2,3% contre 2,5% précédemment pour 2016 et 2,2% contre 2,3% pour l'année suivante) et d'inflation (1,7% pour 2016 vs 1,8% auparavant et 1,9% pour 2017 vs 2,0%). Enfin, plus surprenant, elle indique que la volatilité des marchés financiers l'inquiète comme si désormais la FED allait intégrer un nouvel élément dans son appréciation, celui du Vix. Suite à cette décision, les futures sur les Fed funds anticipent à 18% une hausse des taux en octobre et à 44% un resserrement en décembre. Très clairement, la FED entraîne les marchés dans une nouvelle incertitude quant au calendrier de relèvement des taux et surtout elle confirme les craintes de la prolongation du ralentissement chinois. Logiquement, les marchés n'ont pas apprécié et surtout le dollar a enregistré un fort mouvement baissier au moment de l'annonce, avant de se reprendre aussi fortement vendredi soir avant la clôture des marchés US.

Et maintenant, quelles réactions ?

La BCE apparait assez clairement comme la grande perdante de la décision de la FED. Aussi, Benoit Coeuré, membre du directoire de la BCE a déclaré que cette dernière avait pour objectif " de protéger les conditions monétaires dans la zone euro de tous les chocs internationaux quel que soit leur origine y compris s'ils proviennent des autres grandes banques centrales, des marchés financiers ou de la croissance des pays émergents ". Ses propos mettent en cause la FED. La BCE a besoin d'un euro faible pour soutenir la croissance et l'inflation; si la monnaie unique devait repartir durablement à la hausse face au dollar, elle ne pourrait pas rester les bras croisés et devrait augmenter ses achats mensuels d'obligations souveraines. Ce qui est au final surprenant, dans l'analyse de la situation internationale par la FED, est que certains signaux peuvent aussi être interprêtés comme un peu plus positifs. Sur la situation chinoise, le message des entreprises du secteur auto a été rassurant lors du salon de l'auto de Francfort, indiquant que le point bas était proche. Valeo par exemple est plus confiant, comme Plastic Omnium dans le même secteur. La production industrielle chinoise au mois d'août a été en baisse mais toujours à un niveau assez haut (+6.1 vs cons. 6.5%). Enfin, autre facteur positif, l'activité M&A revient en force : ABI a annoncé son intention de racheter SABMiller, Cellnex se serait rapproché de Telecom Italia pour le rachat de sa participation dans Inwit et enfin Altice a annoncé l'acquisition du câblo-opérateur américain Cablevision Systems pour 17.7Md USD. Si l'économie était si mauvaise, pourquoi faire des acquisitions à ce prix et pourquoi ne pas attendre des prix encore plus bas ?

 

En conclusion, nous assistons une nouvelle fois à un fort écart de perception entre d'un côté l'économie réelle, qui certes a des difficultés mais n'est pas en récession, et de l'autre une vision des marchés beaucoup plus alarmiste. Nous allons désormais être assez attentifs au discours des entreprises qui ont la réponse à ces questions. Il n'est pas exclu que cette semaine soit alors marquée par une nouvelle reprise haussière ! Et vive la volatilité !

 

Lettre hebdomadaire 360Hixance am n° 157, lundi 21 septembre 2015

Par Jean-Noël Vieille

Articles similaires

LE DÉCRYPTAGE MACRO-ÉCONOMIQUE DEVIENT D...

Nous venons de connaître une nouvelle semaine assez volatile, les cours des différents indices continuant d'évoluer dans un " range " de plus en...

05/10/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché

LES MARCHÉS ENTRENT DANS UNE NOUVELLE SÉ...

Il a fallu les très bons chiffres de l’emploi américain publiés ce vendredi après-midi pour que les investisseurs aient une visibilité un peu plus...

09/11/2015 - Publié par 360 HIXANCE ASSET MANAGERS

Allocations d'actifs / Commentaires de marché