Actions françaises : le dégonflement de la bulle spéculative se poursuit.

22/09/2015 - Publié par Jérôme BOUMENGEL dans Marché Autre

Actions françaises : le dégonflement de la bulle spéculative se poursuit.

Amorcé en avril dernier, le dégonflement de la bulle spéculative sur les actions françaises s’est accentué avec les doutes sur la pérennité de la croissance économique chinoise. Le maintien des incertitudes sur le calendrier de remontée des taux de la Fed et le surprenant problème du secteur automobile ont ajouté un manque de visibilité supplémentaire sur les marchés boursiers.

Cette nouvelle poussée de l’aversion au risque devrait ramener l’indice CAC40 sur sa P/E value dont il s’était trop vite écarté au cours du premier trimestre.


1) Une perception du risque qui a repris le chemin de la hausse :

Depuis avril dernier, on assiste à un sensible retour de l’aversion au risque. En effet, la prime de risque sur l’indice CAC40 est remontée à 7,1% contre un plus bas annuel de 5,7%. Il ne semble pas s’agir d’un simple phénomène passager dans la mesure où le trend baissier amorcé en 2011 a été franchi à la hausse.



Le scénario d’une poursuite de la hausse de l’aversion au risque est confirmé par la configuration du ratio de risque. La rechute de cet indicateur au-dessous de ses moyennes mobiles, en août dernier, indique que la rentabilité de l’indice CAC40 sous-performe dorénavant la volatilité.

Le principe de l’oscillateur suggère que le ratio poursuive sa baisse et revienne en zone négative jusqu’à sa borne inférieure. Autrement dit, acheter des actions françaises n’est pas une attitude rationnelle puisque le risque pris n’est plus assez rémunéré.  

 

2) La bulle spéculative continue de se dégonfler :

Alors que le P/E ratio prévisionnel de l’indice CAC40 avait atteint une zone de tension extrême en mars dernier, celui-ci est revenu dernièrement à 14,6x les bénéfices à 12 mois.

Du coup, l’écart entre le CAC40 et sa P/E value s’est sensiblement réduit. Il est revenu à 6% contre un extrême à 31% au mois de mars.

Selon le principe du retour à la moyenne, l’indice CAC40 devrait encore baisser jusqu’au niveau de sa P/E Value qui se situe actuellement à 4250 points.




© Copyright Jérôme Boumengel  -  Toute reproduction ou rediffusion interdite sans l'autorisation de l'auteur.

 

 

Fonds associés

Aucun fonds associé à cet article. Si vous souhaitez associer votre fonds à l'article, contactez-nous.

Articles similaires

L'EUPHORIE POST-ÉLECTION N'ÉTAIT QUE PAS...

Si on peut accorder un crédit à Monsieur Trump c’est celui d’avoir perturbé, voire bouleversé, l’ensemble des modélisations politiques,...

21/11/2016 - Publié par OCTO ASSET MANAGEMENT

Autre / Analystes et économistes

L'AFFAIRE VOLKSWAGEN LAISSE PLANER DES DOU...

Point sur les marchés financiers  La semaine écoulée a été marquée par l'affaire Volkswagen qui a ébranlée l'ensemble du secteur automobile européen et qui...

30/09/2015 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes