1176 milliards de dollars de dividendes en 2015 ?

16/02/2015 - Publié par HENDERSON GLOBAL INVESTORS LTD. dans Marché Autre

1176 milliards de dollars de dividendes en 2015 ?

Le Henderson Global Dividend Index (HGDI), l’indice des dividendes mondiaux lancé en 2009 par la société de gestion Henderson Global Investors, a progressé de 10.5% par rapport à l’année précédente pour atteindre le montant de 1167 milliards de dollars US en 2014.

Un résultat en baisse de 1,3% par rapport aux prévisions de croissance d’Henderson pour 2014, qui s’explique par la forte hausse du dollar US au 4ème trimestre 2014.

Principaux points clés :

Les Etats-Unis ont été le moteur principal de la croissance des dividendes mondiaux en 2014 avec une progression de 17% pour l’ensemble des dividendes, qui affichent un total de 355,3 milliards de dollars US.

En Europe, hors Royaume Uni, la croissance des dividendes totaux a été de 12,3% pour atteindre 229,4 milliards de dollars US. L’Espagne et la Suisse ont affiché les plus fortes progressions avec des croissances respectives de 24.3% et de 18.0%.

Le Royaume-Uni enregistre un montant de 135,2 milliards de dollars US de dividendes en 2014 essentiellement lié au versement du dividende extraordinaire de Vodafone. La livre sterling, très forte, a par ailleurs pesé sur la croissance des dividendes sous-jacents qui affichent une baisse de 1,7% par rapport à 2013.

 Dans les pays émergents, la faiblesse des dividendes extraordinaires et la dépréciation des devises ont pesé sur la croissance des dividendes qui atteignent 114 milliards de dollars US. Parmi les BRICS, seule la Chine a enregistré une croissance de ses dividendes sous-jacents, alors que les dividendes versés par la Russie ont diminué de moitié.

 Au Japon, les dividendes s’élèvent à 49,1 milliards de dollars US avec une progression encourageante de 5,9% des dividendes totaux et une croissance extrêmement solide des dividendes sous-jacents à 14,8%.

En 2015, Henderson prévoit une hausse de seulement 0,8% des dividendes mondiaux, qui devraient atteindre 1176 milliards de dollars US, en raison de la forte appréciation du cours du dollar et la baisse du cours du baril de pétrole.

 

Fortement ralentie au 4ème trimestre 2014 par la flambée du dollar US face à toutes les devises, à l’exception du franc suisse, la croissance des dividendes mondiaux versés en 2014 par les 1200 sociétés présentes au sein du Henderson Global Dividend Index a été légèrement inférieure aux prévisions de croissance d’Henderson. Les dividendes payés à travers le monde étant convertis à des taux de change moins élevés au 4ème trimestre 2014, le montant total des dividendes mondiaux pour l’année 2014 ressort en baisse de 1,3 %, soit 10,9 milliards de dollars US, par rapport aux anticipations.

Les Etats-Unis ont été le moteur principal de la croissance des dividendes mondiaux au cours de l’année 2014. Les sociétés américaines ont augmenté leurs dividendes de 52 milliards de dollars US par rapport à 2013 (+17% pour le montant total des dividendes et +15.6% pour les dividendes sous-jacents). A titre de comparaison, cette augmentation est supérieure à l’ensemble des dividendes payés par le Japon sur l’année. Tous les secteurs de l’économie américaine représentés au sein de l’indice ont augmenté leurs dividendes, la croissance rapide de l’économie américaine impactant positivement les bénéfices des sociétés. Seul le secteur minier américain a enregistré une baisse de ses dividendes, toutes les sociétés de ce secteur présentes au sein de l’indice HGDI diminuant leurs paiements.

En Europe hors Royaume-Uni, le montant total des dividendes comprenant les dividendes extraordinaires a progressé de 12.3%, mais seulement de 6.0% pour les dividendes sous-jacents. L’Espagne, la Suisse et les Pays-Bas ont connu les plus importantes progressions de leurs dividendes, la France affichant un résultat solide et l’Allemagne et l’Italie présentant des progressions moins importantes. L’Espagne est le pays qui a enregistré la progression la plus rapide, en hausse de 24.3% (+11.5% pour les dividendes ordinaires) pour atteindre 31.2 milliards de dollars US, suivi de la Suisse, qui a enregistré une hausse de 18.0% (+8.2% pour les dividendes sous-jacents) pour atteindre 32,4 milliards de dollars US alors que les Pays-Bas ont versé 7,9 milliards de dollars US de dividendes, en hausse de 9.3% pour les dividendes totaux et de 5.6% pour les dividendes sous-jacents, la plupart des sociétés hollandaises augmentant leurs paiements à leurs investisseurs.

La France affiche une progression de 7.3% (55,9 milliards de dollars US) par rapport à 2013, mais seulement de 4.8% pour les dividendes sous-jacents, avec un total de 55,9 milliards de dollars US de dividendes.

Enfin l’Allemagne a progressé de 3.1% (37,5 milliards de dollars US) et les dividendes sous-jacents ont chuté de 3.9%.

Comparé à la taille de son économie, le montant des dividendes versés par les sociétés italiennes présentes au sein de l’indice HGDI a été faible.Le montant total de leurs dividendes a progressé de 1.6% pour atteindre 12,6 milliards de dollars US mais les dividendes sous-jacents ont chuté de 2.1%. Les dividendes italiens restent inférieurs à leurs niveaux de 2009, 2010 et 2011 en dollars US.

Au Royaume-Uni, les dividendes ont atteint 135,2 milliards de dollars US en 2014 grâce au dividende extraordinaire de Vodafone. Les dividendes sous-jacents ont enregistré une légère baisse (-1,7%) essentiellement due à une Livre sterling forte. Dans les pays émergents, les dividendes versés par les sociétés présentes dans l’indice HGDI ont chuté de 11.7%. Mais une fois retranchés les effets de change et autres facteurs, les dividendes sous-jacents progressent de 8.5% par rapport à 2013.

Parmi les BRICS, seule la Chine a enregistré une croissance totale de ses dividendes, ce montant représentant la majeure partie des dividendes des pays émergents, la Russie et le Brésil étant tout particulièrement touchés par des difficultés économiques.

Le montant total des dividendes de la région Asie-Pacifique hors Japon a progressé de 2.9% (4.9% pour les dividendes sous-jacents), la forte progression des dividendes sous-jacents en Australie ayant été anéantie par la chute du dollar Australien.

Les investisseurs à Hong Kong ont perçu d’importants dividendes extraordinaires.

Au Japon, les dividendes s’élèvent à 49,1 milliards de dollars US avec une progression encourageante de 5,9% des dividendes totaux et une croissance extrêmement solide des dividendes sous-jacents à 14,8%. Cet écart s’explique en majeure partie par la baisse du Yen. Plus de la moitié des secteurs représentés au sein de l’indice HGDI ont augmenté le montant de leurs dividendes.

Au niveau sectoriel, les écarts ont été relativement importants en 2014. Le secteur technologique et le secteur de la consommation sont ceux qui ont enregistré les meilleurs résultats tandis que les services aux collectivités et le secteur minier sont ceux qui se sont le moins bien comportés. La baisse du cours des matériaux de base a conduit le secteur minier à réduire ses dividendes pour la troisième année consécutive.

Par ailleurs, la chute du cours du baril de pétrole conduit à accorder une attention toute particulière aux perspectives d’évolution des dividendes des sociétés pétrolières. Ceux-ci ont progressé de 5.8% en 2014 pour atteindre 134,1 milliards de dollars US en 2014 ce qui en fait le deuxième secteur en termes de dividendes versés mais il devrait leur être difficile de réaliser de meilleurs résultats en 2015.

 

Alex Crooke, Directeur actions internationales à fort rendement chez Henderson Global Investors a déclaré : « L’année 2014 fut une très bonne année pour les investisseurs en actions à fort rendement, pays développés en tête. Après de tels résultats, la progression devrait être plus faible en 2015. Trois éléments ont changé depuis que nous avons présenté nos prévisions pour l’année 2015. Tout d’abord, les prévisions de croissance mondiale ont été revues à la baisse. Ensuite, le cours du baril de pétrole a atteint son plus bas niveau en six ans et, pour finir, le dollar US a flambé.

Nous ne nous attendons pas à ce que les sociétés pétrolières des pays développés réduisent leurs dividendes en 2015 mais il est fort possible que les producteurs des pays émergents revoient leurs paiements à la baisse cette année, leur profitabilité étant mise à mal. Si l’impact des fluctuations de devises est négligeable à long terme, il n’est pas impossible que, sur une année donnée, leur impact soit plus important. Si l’on se base sur les taux de change actuels, les investisseurs en dollars US pourraient enregistrer en 2015 une croissance légèrement plus faible qu’en 2014 ; alors que les investisseurs britanniques en livres sterling devraient voir le montant total de leurs dividendes augmenter de 6.6%. Les investisseurs européens en euros pourraient quant à eux enregistrer une hausse de 8.8%. Cela représente, pour chacun d’entre eux, un résultat bien meilleur que celui susceptible d’être généré par leurs marchés domestiques et marque l’intérêt d’adopter une approche internationale pour investir dans les actions à fort rendement.”

Dans l’ensemble, les dividendes totaux mondiaux devraient progresser de 0.8% en 2015 pour atteindre 1176 milliards de dollars US. »

Fonds associés

Nom Société de gestion Gérant(s) Catégorie Encours 1 Janv. 1 An
HENDERSON HORIZON FUND - ASIAN DIVIDEND INCOME FUND HENDERSON GLOBAL INVESTORS LTD. Mike KERLEY Actions Asie Pacifique ex Japon 212.20 M€ 4.57 % 4.75 %

Articles similaires

ABERDEEN

Cette ville du Nord de l’Ecosse est un port de pêche aux maisons de pierres grises ornées de pétunia et aux rues longées de commerces cossus. Dans...

19/02/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes

LES ENTREPRISES AMÉRICAINES ET BRITANNIQU...

  Point sur les marchés financiers  Entre le 24 mars et le 1er avril, les divergences entre les Etats-Unis d’un côté, l’Europe et le Japon de...

05/04/2016 - Publié par ENTHECA FINANCE

Autre / Analystes et économistes