SCPI, un rendement supérieur à 5 %

Yohan Haslé de SCPI Info

05/05/2015 - Publié par OPCVM360 dans le dossier : SCPI

SCPI, un rendement supérieur à 5 %

2014 représente une année record pour le secteur des SCPI. En effet, avec une collecte hors normes de plus de 2,9 milliards d’euros, elles ont rapporté plus de 5 % aux différents associés.

 

Actuellement, le marché français compte près de 162 SCPI réparties sur le secteur de l’immobilier d’entreprise et résidentielle. Parmi elles, nous avons observé que 64 ont procédé à une hausse de capital en 2014. Avec 1,82 milliard d’euros collectés, les SCPI de bureaux ont rencontré le plus fort succès. Cette collecte est à comparer avec la collecte de la précédente année. Nous avons alors constaté une augmentation de 7,3 %. Derrière, les SCPI de commerces ont effectué une collecte de 437,2 millions d’euros. Ce qui représente une hausse de 5,8 % par rapport à l’année 2013. La plus importante progression apparaît pour les SCPI diversifiées (+ 120 %, soit 315,6 millions €) et spécialisées (+ 103 %, soit 154 millions €).

 

Face à l’immobilier résidentiel, l’immobilier d’entreprise reste le secteur le plus prolifique avec une collecte de 2,73 milliards d’euros, soit une progression de 17,1 %. Sur le segment « entreprise », la SCPI Primopierre du groupe Périal se distingue. En effet, grâce à une capitalisation de 276 millions d’euros, le groupe bénéficie d’une augmentation de 9,4 %. Son rendement s’est alors stabilisé à un niveau moyen de 5,22 %, ce qui a permis pour 2014 une hausse du prix de la part à 193,67 € (+ 1,4 % par rapport à 2013).

Derrière Accimmo Pierre (BNP Paribas) et PFO2 (Périal) ont amassé 241,4 millions et 223,2 millions d’euros, soit une progression de 8,2 % et 7,6 %. En revanche, la SCPI gérée par BNP Paribas propose un rendement moindre mais stable de 4,7%. Côté PFO2, les investisseurs ont été séduits par la stratégie du groupe Périal. En effet, leur politique d’acquisition porte sur des bâtiments neufs répondant aux normes environnementales. La SCPI propose donc un parc immobilier dans lequel la totalité des actifs présentent un âge énergétique supérieur aux années 2000. Forte de sa stratégie, la SCPI « verte »  affiche une rentabilité annuelle de 5,22 % pour l’année 2013.

 

Au cours de l’année précédente, 9 SCPI ont collecté plus de 100 millions d’euros. Nous retrouvons alors les SCPI de bureaux avec Notapierre (gérée par Unofi, avec une collecte de 131,2 millions d’euros), Edissimmo (gérée par Amundi Immobilier, 117,7 millions d’euros), Élysée Pierre (gérée par HSBC REIM, 117,3 millions d’euros), Épargne Foncière (gérée par La Française, 116,6 millions d’euros) ainsi que Rivoli Avenir Patrimoine (gérée par Amundi Immobilier 103,5 millions d’euros), qui rencontrent un fort intérêt de la part des investisseurs. Grâce à son dynamisme commercial, Immorente (gérée par Sofidy) a collecté plus de 170 millions d’euros. Corum Convictions (gérée par Corum AM) a capitalisé en fin d’année prés de 132,1 millions d’euros. Nous pouvons souligner les bonnes performances de la SCPI Primovie (gérée par Primonial REIM), sur le créneau santé, éducation et dépendance. Avec son rendement séduisant (5,10 % par an) et sa politique marketing, la collecte s’est alors conclue aux alentours de 125 millions d’euros.

 

Face à ces différentes performances, 2 SCPI présentent une collecte en berne inférieure à 1 million d’euros. La SCPI Novapierre 1 (gérée par Paref Gestion) présente une capitalisation de 0,3 million d’euros au même titre que la récente Rhône-Alpes (gérée par FD Patrimoine). Cependant la baisse du dividende de Novapierre 1 (18,75 € en 2013, contre 18,6 € en 2014)  fait oublier que les « expertises des acquisitions réalisées en 2014 font ressortir une valeur supérieure de 12,7 % au prix d’achat ». La situation de la récente SCPI Rhône-Alpes (lancé en mars dernier) est différente. Surfant sur la thématique régionale, la SCPI n’a pas persuadé les investisseurs.

 

Face aux différentes SCPI présentent sur le marché, nous avons pu dégager les SCPI les plus pertinentes pour un investisseur. Nous les avons alors compilées dans un TOP 5 des SCPI pour l’année 2015. Ce classement résulte d’un arbitrage entre différents indicateurs tels que la capitalisation, l’expérience sur le secteur du groupe, le rendement ainsi que leur stratégie d’acquisition. Toutefois toutes les SCPI ne se valent pas, c’est pourquoi il sera conseillé à un investisseur de s’orienter vers des professionnels du secteur, afin de réaliser l’allocation la plus pertinente selon son profil et ses attentes.