Bien investir à 30, 40 et 50 ans

Optimiser ses placements

02/12/2014 - Publié par OPCVM360 dans le dossier : Optimiser ses placements

Bien investir à 30, 40 et 50 ans

A 30 ans, l’heure est aux projets de long terme !

Votre situation professionnelle se stabilise ou se précise, certains fondent une famille, bref votre horizon de placement se concrétise. C’est le moment de réaliser des investissements diversifiés et de long terme... tout en prenant certaines précautions.

Il est temps de démarrer votre effort d’épargne ! Commencez par vous constituer un matelas de sécurité équivalent à 3 mois de salaire au moins. Cela vous permettra de faire face à un éventuel coup dur.

Vous pouvez choisir de placer votre argent disponible sur un livret bancaire réglementé ou un livret d’épargne. L’assurance vie est aussi une option pour votre épargne disponible, même s’il est recommandé de nepas faire de rachat avant 4 ans pour des raisons fiscales.

Véritable couteau suisse de l’épargne, l’assurance vie vous permet de répondre à plusieurs objectifs, quel que soit votre horizon de placement. Vous pouvez en souscrire une dans le but d’épargner afin de réaliser à moyen terme un projet immobilier par exemple. Vous placez une partie de votre épargne sur des supports financiers : les unités de compte, et pouvez ainsi bénéficier du potentiel de croissance des marchés financiers.

 

A 40 ans vous voici à l'âge idéal pour commencer à préparer l'avenir.

Entre les dépenses de la vie courante (éducation des enfants, remboursement du logement) l'effort d'épargne n’est pas toujours évident. Mais le temps que vous avez devant vous, vous permettra d'investir sur des placements plus risqués mais aussi plus rentables à long terme.

Votre capital aura le temps de fructifier pendant dix ou vingt ans. Avec un tel horizon, il semble judicieux d'investir votre épargne retraite en Bourse, à condition que vous n'ayez pas trop peur du risque et que vous soyez prêt à supporter les inévitables fluctuations des marchés boursiers.

Même si elle est très irrégulière, la rentabilité sur le long terme d'un placement en actions est estimée entre 6 % et 8 % par an en moyenne. Deux produits d'épargne sont intéressants pour optimiser l'investissement et peuvent être alimentés régulièrement, même pour des sommes modestes : le Plan d’Epargne en Actions et votre contrat d’assurance vie.

A partir de 50 ans il vous reste dix ans pour préparer votre retraite.

Les enfants volent souvent de leurs propres ailes et, si le crédit de la résidence principale est remboursé, il devient possible de consacrer des sommes plus importantes à préparer une retraite qui approche. Lorsque vous serez retraité, il sera important de disposer de placements dans lesquels piocher de temps en temps. L'assurance vie est un des plus souples, avec de surcroît un cadre fiscal séduisant si vous avez la sagesse d'ouvrir votre contrat 8 ans avant d'avoir à y faire des retraits. D'ici là, vous apprécierez sa souplesse de gestion puisque vous pouvez, dans un contrat multi-support, panacher placement sans risque à travers le fonds en euros et des supports actions à travers des SICAV et des FCP.

Dans quelle proportion ? Avec encore une quinzaine d’années devant vous, il n'est pas trop tard pour bénéficier du dynamisme de la Bourse. Placez-en entre 30 % et 40 % (selon votre âge et votre peur du risque) sur les supports les moins risqués de votre contrat ! Il peut être intéressant de choisir un contrat qui permette, le moment venu, d'opter pour des retraits programmés à l'avance, chaque mois par exemple. Ainsi vous pouvez vous constituer une rente qui sera bien utile lorsque le jour de votre retraite – de plus en plus lointain pour les nouvelles générations – arrivera !