2015, pourquoi investir en parts de SCPI ?

Avec des taux de crédit historiquement bas, le contexte économique n’a jamais été aussi favorable

05/05/2015 - Publié par OPCVM360 dans le dossier : SCPI

2015, pourquoi investir en parts de SCPI ?

Comment expliquer le succès des SCPI ?  Actuellement, l’environnement est propice pour acquérir des parts de SCPI. Avec des taux de crédit historiquement bas, le contexte économique n’a jamais été aussi favorable. D’ailleurs, les épargnants ne s’y trompent pas. 2014 représente l’année de référence pour les Sociétés Civiles de Placement Immobilier. En effet, la collecte nette reste un record historique s’élevant à près de 3 milliards d’euros. Nous allons donc identifier quels sont les différents avantages liés à l’investissement en parts de SCPI.

 

En investissant en SCPI, un investisseur devient alors associé de la société de gestion. Il peut alors réaliser un investissement sur mesure. Les acquisitions de parts n’impliquent automatiquement pas de gros montants. En effet, avec un ticket d’entrée réduit, un particulier pourra accéder à un placement en SCPI dès 5 000 €. Son épargne disponible pourra être répartie entre différentes SCPI. Cette action aura pour effet de mutualiser les risques, mais également de diversifier le patrimoine de l’épargnant. Cette diversification pourra intervenir aussi bien sur la typologie du patrimoine que sur sa localisation géographique. Un patrimoine diversifié réduit alors les éventuels risques inhérents. Par cet atout, l’investissement en parts de SCPI répond parfaitement à cette problématique pour un investisseur.

 

Aucune gestion ne sera demandée à l’associé. En effet, en investissant en parts de SCPI, l’épargnant délègue toute l’administration de son portefeuille. La recherche des locataires ainsi que la collecte des loyers seront exclusivement réservées à la société de gestion. L’associé bénéficie alors des avantages de l’immobilier en direct et sera exempt des contraintes rattachées.

 

L’avantage principal de la SCPI repose sur la création de rente. En effet, avec un rendement autour de 5,2 % par an, l’associé profite de revenus réguliers et susceptibles d’augmenter dans le temps. Il s’agira alors d’un excellent procédé pour se constituer un complément de revenu afin de réaliser un projet sous-jacent. Selon les différentes étapes de la vie, l’investissement en SCPI permettra soit de se constituer un patrimoine soit de préparer sa retraite. Quels que soient les objectifs de l’épargnant, l’investissement en parts de SCPI répondra à ses besoins.

 

Actuellement, les banques favorisent l’accession en parts de SCPI. En effet, avec des taux historiquement bas et moyennant un minimum de 23 000 € d’emprunt, tout épargnant profitera des avantages de ce placement. De plus, l’investissement en parts de SCPI permet de jouir des différentes déductions d’intérêts d’emprunt. L’objectif sera alors d’optimiser la fiscalité de l’associé en réduisant son imposition en fin d’année. Il sera alors conseillé à un particulier fortement fiscalisé d’investir à crédit, même s’il dispose des liquidités suffisantes pour effectuer son acquisition en cash.

 

L’investissement en parts de SCPI présente également l’avantage de permettre une défiscalisation. Pour ce faire, un investisseur devra alors opter pour une SCPI dite fiscale. Son objectif, outre la création d’une rente, sera principalement de défiscaliser. Cette réduction d’impôt sera par ailleurs « one shot ». C’est-à-dire qu’elle interviendra uniquement sur l’année en cours. Selon le montant que l’épargnant souhaite défiscaliser chaque année, une allocation pourra alors être établie selon ses besoins.

 

Enfin, la revente des parts reste simplifiée. L’associé n’est alors pas dans l’obligation de trouver un acheteur comme dans l’immobilier traditionnel. Sa demande doit être uniquement transmis à la SCPI, qui effectuera un virement correspondant à la valeur des parts en retour.  

 

Cependant, afin de réaliser l’allocation la plus pertinente et adaptée à ses besoins, il sera conseillé à un investisseur de s’entourer de professionnels. En effet, la sélection de SCPI ne doit pas être pris à la légère et doit résulter d’une étude des différents acteurs et opportunités proposées.

 

Yoann Haslé